Ashtanga

Ecole de Krishnamacharya à Mysore

D'où vient l'Ashtanga yoga ?

Pattabhi Jois, B.K.S Iyengar et T. K. V. Desikachar, tous trois élèves de Sri Krishnamacharya, ont chacun développé leur école de yoga (l’Ashtanga yoga, le yoga Iyengar et le Hatha yoga) et largement contribué au développement du yoga en occident.
 
Les fondements de l’Ashtanga Vinyasa yoga viennent du texte yoga Korunta redécouvert en Inde, à Mysore, au début du 20ème siècle par Sri Krishnamacharya. 
Ce texte comporte la description de séries d'asanas rythmées par la respiration, de techniques de purification ainsi que d'un commentaire des Yoga Sutra par Vyasa.

Patthabi Jois enseigne l'Ashtanga Yoga

Qu'est ce que l'Ashtanga yoga ?

Lors d'une pratique d'Ashtanga yoga, les postures s'enchainent selon un ordre précis : il existe 6 séries différentes, d'intensité croissante, abordées progressivement selon l'évolution de la pratique de l'élève. 

Les mouvements sont synchronisés avec la respiration de type Ujayi
Cette synchronisation du mouvement et de la respiration, appelée Vinyasa, est propre à l'Ashtanga yoga. Elle s'accompagne également du placement du regard drishti et des bandha (verrouillages) dans les postures. 

La pratique du Ashtanga yoga provoque une élévation de la température interne du corps. Elle purifie l'intérieur du corps en évacuant les toxines.

Chloé pratique l'Ashtanga yoga

Pourquoi pratiquer l'Ashtanga yoga ?

C’est un yoga dynamique très complet qui permet de se recentrer, de se tonifier tout en s’assouplissant. Assez physique, il peut convenir aux personnes qui aiment transpirer et affiner leur technique au fur et à mesure. 
Grâce aux mouvements synchrones à la respiration (vinyasa), lentement le mental se calme et le corps se délie. Les postures (asanas) s'enchainent dans un ordre précis, suivant les préceptes de Patthabi Jois, afin d'activer l'énergie vitale. ​ 

Le cours se construit toujours de la même façon et permet de devenir rapidement autonome. Un temps est dédié au recentrage, à l’écoute de sa respiration, puis nous passons aux salutations au soleil, ce qui correspond à l’échauffement, puis arrivent les postures debout, les postures assises et enfin les postures inversées. Pour finir par un moment de relaxation (entre 5 et 15 minutes). ​ 

En sortant d'un cours d'Ashtanga, on se sent plus vivant, les deux pieds enracinés et l'esprit allégé. 

Ce qui est important pendant la pratique, c'est la réceptivité à ce qui se manifeste en vous-même. La souplesse n’est pas une condition nécessaire. Chaque corps est différent et chacun fait avec ses possibilités, s’ajustant à l’expérience proposée dans un esprit d’ouverture. Ainsi, l’esprit de compétition n’a pas de raison d’être, il vise à la satisfaction de l'ego, ce qui est l’inverse du yoga. 
L’aventure du yoga, c’est l’ouverture de la conscience !